Industrie : un référentiel technique au service de la conception et de la production

Cet industriel propose des solutions destinées aux industries des procédés. En tant que société de premier plan au niveau mondial dans les domaines du traitement des fibres, de la gestion des fluides, de la gestion de l’eau et des systèmes de raclage, il conçoit et fabrique des produits utilisés dans des secteurs comme le papier et le plastique, les textiles et les pneus.

Leurs équipements jouent un rôle essentiel à pratiquement toutes les étapes de la fabrication et du recyclage du papier.

 Les technologies innovantes proposées par cet industriel permettent de réduire la consommation énergétique, d’améliorer la gestion de l’eau et l’efficacité à long terme :

  • systèmes de préparation de stock pour récupérer les fibres recyclées et traiter les fibres vierges
  • systèmes de gestion des fluides pour transférer les fluides, la vapeur ou l’air entre les cylindres tournants et les conduites fixes ;
  • systèmes de nettoyage des rouleaux afin de préserver l’efficacité de fonctionnement des machines ;
  • systèmes de gestion des eaux par filtration et conditionnement des toiles et feutres ;
  • granules à base de fibres résultant des produits dérivés de la fabrication de papier pour les applications agricoles, de pelouses privées et de jardinage.
Référentiel de données techniques pour l'industrie

Quels enjeux ont poussé cet industriel de premier plan à mettre en place un référentiel de données techniques ?

Au tout début des années 2000, le volume de documents liés aux produits, en particulier les plans, a atteint un seuil critique. Le stockage au format papier dans des salles d’archives engendrait des pertes de temps et ne permettait plus d’assurer le niveau de qualité auquel cette société industrielle était attachée. En effet, les difficultés rencontrées par les différents services techniques (qualité, bureau d’étude, atelier) pour accéder à la bonne information et pour suivre efficacement l’évolution des plans impactaient de plus en plus la productivité de l’entreprise.

Afin de répondre à ces problématiques, ce groupe industriel décida en 2001 de mettre en place un référentiel de données techniques. Son choix se porta sur le logiciel de think project! France, nommé à l’époque WinPdm. La solution répondait à un enjeu industriel clair : gérer l’ensemble des données techniques liées aux différentes machines fabriquées par cet industriel.

Présentation du référentiel de données techniques mis en place

Utilisée par le bureau d’étude, l’atelier de fabrication et le service achat, l’application PLM de think project! France centralise toutes les données techniques dans un référentiel unique et permet à l’ensemble des intervenants de collaborer et de partager efficacement les informations. Les utilisateurs disposent d’un accès immédiat à la documentation et aux données relatives aux machines. Ils font vivre l’information et la font évoluer en fonction des modifications et des différentes étapes du cycle de vie.

En complément des fonctionnalités de gestion de données, l’intégration avec AutoCAD permet aux utilisateurs de travailler directement au sein de leur logiciel de CAO tout en bénéficiant de la traçabilité et de la gestion du cycle de vie propre à une solution de PLM.

Le suivi des non-conformités

Pour répondre aux nouveaux besoins de cet industriel, l’application a évolué en 2009 avec le développement de deux processus permettant de piloter l’ensemble du cycle de réclamation lié aux non-conformités :

  • Suivi des constats de non-conformité fournisseur
  • Suivi des non-conformités internes

Les non-conformités sont saisies avec tous les renseignements nécessaires (N° de commande, pièce ciblée, défaut, responsable de l’erreur…). Afin d’avertir les équipes concernées, des e-mails d’information peuvent être automatiquement envoyés lors de l’initialisation du processus.

Le responsable décide ensuite si la pièce défectueuse doit être modifiée au sein de l’entreprise ou renvoyée au fournisseur. Si la modification a lieu en interne, le coût de la modification, le temps nécessaire et les impacts potentiels sont renseignés et peuvent entrainer une demande d’avoir auprès du fournisseur. Un e-mail est alors envoyé automatiquement au service comptabilité pour les prévenir d’un avoir à venir. Une fois la pièce retournée, soit le processus est finalisé, soit, si la pièce ne convient toujours pas, celle-ci est renvoyée dans le processus.

Des tableaux de bord permettent à la direction de disposer de statistiques par fournisseur et par service. Cette vision d’ensemble permet de superviser la qualité des fournisseurs, et si nécessaire de les dévaluer.

La gestion des notices utilisateurs

Courant 2010, le périmètre fonctionnel a encore été étendu pour intégrer la gestion en configuration des notices utilisateurs.

En effet, la société dispose de notices standards par type de machine ainsi que de notices par client afin de s’adapter aux spécificités des machines fournies. Les notices spécifiques dérivent de la notice standard de la machine avec en particulier des adaptations des plans d’encombrement et de manipulation.

Grâce à la structuration des notices sous forme d’arborescences, les différents chapitres peuvent être mis à jour automatiquement dans les différentes notices concernées et les impacts des modifications sont identifiés facilement.

Non seulement la traçabilité des notices est assurée, mais l’entreprise gagne aussi un temps précieux dès que le contenu doit être modifié.

 

Le dossier d’industrialisation

En phase de conception, le bureau d’étude doit fournir un dossier d’industrialisation recensant tous les plans des sous-ensembles nécessaires à la production. Pour améliorer la productivité du BE, une nouvelle fonction a été implémentée pour générer automatiquement ce dossier à partir de la nomenclature issue de la GPAO. Ces plans sont extraits du référentiel de données l’application et importés dans le dossier afin d’être transmis aux différents fournisseurs via le service achat.

La collaboration avec think project! France a permis de répondre non seulement aux exigences de gestion des données techniques mais aussi aux nouveaux besoins industriels pour apporter une solution globale à l’entreprise. Satisfait de la simplicité et de l’orientation opérationnelle de l’application, le client souhaite continuer à en étendre le périmètre fonctionnel.

Les bénéfices de ce référentiel de données techniques

  • Fiabilité, unicité des données et gain de stockage
  • Accélération, standardisation et traçabilité des processus d’évolution
  • Réduction de la non-qualité
  • Diminution importante des temps d’accès aux documents
  • Partage de l’information facilité
  • Automatisation du processus de non-conformités
  • Suivi qualité des fournisseurs