EDMS, GED et PLM dans les grands projets : retours d’expérience

Il y a quelques années, la GED (Gestion Electronique de Documents) était considérée comme un mal nécessaire pour partager les données au sein des projets de construction et de gestion d’infrastructures. Mais les besoins ont évolué et un outil de GED «annexe» n’est maintenant plus suffisant.

Pourquoi cette évolution dans la gestion des projets d’ingénierie?

Le marché des grands projets d’infrastructures est en pleine transformation : évolutions réglementaires, enjeux financiers, exigences de traçabilité, part importante des équipements dans les projets,  nécessité d’une vision sur l’ensemble du cycle de vie (étude, construction, exploitation)…

Ces évolutions sont créatrices de complexité et multiplient le nombre de parties prenantes sur les projets. Les grands groupes ont donc besoin de faciliter l’accès aux données des intervenants et de gérer des projets de plus en plus importants impliquant des processus complexes. La marge des sociétés n’est plus uniquement liée au coût de construction mais aussi au coût d’exploitation, d’entretien et de gestion des obsolescences.

Exemples-PLM-GED-EDMS

Les grands projets d’infrastructures face à la gestion de l’information

Les grands projets d’infrastructures sont ainsi caractérisés par des enjeux techniques et financiers énormes qui impactent directement les méthodes de gestion de l’information à travers tout le cycle de vie :

  • Projets de plusieurs centaines de millions d’euros, jusqu’à des dizaines de milliards d’euros
  • Projets long terme : plus de 15 ans.
  • Projet d’ingénierie d’infrastructures et de maintien en condition opérationnelle de systèmes complexes.
  • Grands projets nécessitant une forte collaboration entre différents acteurs :  MOA, MOE, bureaux de contrôle…, tout en garantissant une sécurité poussée.
  • Collaboration à large échelle : de dizaines à plus de 16 000 utilisateurs,jusqu’à plusieurs to de données.
  • Projets à hauts risques (techniquement et financièrement), nécessitant traçabilité, unicité de l’information.
  • Multiple processus métiers

Découvrez dans ce guide des exemples d’utilisation d’EDMS, de GED et de PLM au travers de grands projets réels :

Les champs marqués de * sont obligatoires

Afin de télécharger le document, merci de remplir le formulaire suivant pour récupérer le fichier :

Vous acceptez que think project! France collecte et utilise les données personnelles que vous venez de renseigner dans ce formulaire dans le but de vous diffuser des contenus informatifs de think project! France par e-mail, en accord avec notre Charte.